france 
L'Union européenne, l'Allemagne et la France financent un nouveau programme conjoint d'appui au renforcement du système de santé de la Guinée pour 26 millions d'euros (PASA2)

L'Union européenne, l'Allemagne et la France réaffirment leur engagement dans le secteur de la santé en Guinée et se réjouissent de pouvoir le faire en partenariat dans le cadre du nouveau "Programme d'appui au renforcement du système de santé (PASA2)".

La cérémonie de signature de la Convention de Financement entre l'Union européenne et la République de Guinée a été présidée à l'Hôtel Noom par Mme la Ministre de l'Économie et des Finances, M. le Ministre de la Santé et son Excellence l'Ambassadeur de l'Union européenne en Guinée, en présence de son Excellence l'Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Leone, et du représentant de la Coopération Allemande auprès de l'Ambassade d'Allemagne à Dakar, le Directeur Général Adjoint d'Expertise France – Paris et le Représentant de GIZ Guinée.

Tel qu'expliqué par l'Ambassadeur Gerardus GIELEN, l'Ambassadeur de l'Union européenne en République de Guinée: "Le Programme d'appui au renforcement du système de santé (PASA2) est l'expression de la volonté de l'Union européenne, de l'Allemagne et de la France à contribuer au relèvement du secteur de la Santé de façon conjointe en plein respect des principes d'efficacité de l'aide auxquels nous souscrivons pleinement" .

Le Programme d'appui au renforcement du système de santé (PASA2) bénéficie d'une contribution de 23 000 000 d'euros du Fonds européen de Développement, ainsi que d'un co-financement de 2 000 000 euros de la Coopération allemande et de 1 000 000 euros de la Coopération française, soit un montant total de 26 millions d'euros (286 milliards GNF).

Tout en capitalisant sur les acquis des programmes d'appui à la santé financés par l'Union européenne, la France et l'Allemagne, le nouveau programme vise à renforcer la gouvernance du secteur de la santé afin d'améliorer l'accès de la population à des soins de santé de base de qualité qui permettront de réduire la mortalité infantile et d'améliorer la santé maternelle ainsi que sa résilience aux crises épidémiologiques.

L'amélioration de la gouvernance du secteur de la santé est particulièrement attendue en matière de gestion financière et de gestion des ressources humaines ainsi que l'augmentation de l'offre de soins de qualité et de l'utilisation des services de santé par les mères et les enfants de moins de cinq ans et l'amélioration de l'infrastructure sanitaire dans la région administrative de N'zérékoré ainsi que les préfectures avoisinantes de Kérouané et Kissidougou.

La mise en œuvre sera déléguée à la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et à Expertise France (EF), les deux agences de coopération publiques d'Allemagne et de France, deux partenaires – tels que définis par M. GIELEN "techniquement et financièrement solides, expérimentés et déjà actives dans le domaine de la santé en Guinée, qui pourront assurer une mise en œuvre efficace".

L'ensemble des activités prévues dans ce programme devrait démarrer en janvier 2019.

L'Ambassadeur Gerardus GIELEN, Chef de Délégation de l'Union européenne en République de Guinée, a déclaré " Affectée par l'épidémie à virus Ébola, la Guinée a vécu une période très difficile, mais aidée de ses partenaires, elle s'est dignement battue pour venir à bout de la pandémie dont nous parlons aujourd'hui au passé. S'il y a une leçon majeure à retenir, c'est bien la nécessité absolue de renforcer, de manière durable, le système de santé dans son ensemble et les capacités d'alerte et de riposte en particulier. Pour pérenniser les multiples investissements en cours dans le système de santé, il est essentiel que la gouvernance soit renforcée, notamment dans ses dimensions de gestion financière et des ressources humaines, et que la part du secteur de la santé dans le budget national continue encore à croître, pour garantir le futur fonctionnement du système sanitaire à partir des ressources nationales."

Ce projet est complémentaire à l'appui fourni par l'Union européenne au relèvement du secteur de la santé sous forme d'aide budgétaire.

L'Union européenne a engagé depuis 2015, 70 000 000 d'euros en appui budgétaires avec l'objectif spécifique, parmi les autres, de soutenir l'effort contributif de l'État au secteur de la santé et le recrutement du personnel de santé.

Distribué par APO Group pour Delegation of the European Union to Guinea.

france


 
zoom

actualité


recherche