ghana 
La Commission de l'Union Africaine gratifie treize consortiums d'institutions pour la mise en oeuvre du Programme de soutien GMES (surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité) et Afrique

La Commission de l'Union Africaine (CUA) (https://AU.int) accorde officiellement des subventions à treize consortiums d'institutions qui serviront de centres régionaux de mise en œuvre du Programme de soutien pour la surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité en Afrique (GMES et Afrique) (http://GMES4Africa.blogspot.in). La cérémonie de remise des prix se tient en marge du 5ème Sommet Union Africaine – Union Européenne à Abidjan, Côte d'Ivoire.

À la suite d'un appel à propositions en mai 2017, un certain nombre d'institutions africaines opérant dans les domaines de l'eau, des ressources naturelles, des zones marines et côtières ont présenté une demande pour les subventions du programme GMES et Afrique. Afin d'évaluer les candidatures et de sélectionner les consortiums d'institutions les plus méritants, la Commission de l'Union Africaine a mis en place un comité appuyé par une équipe d'évaluateurs comprenant des experts africains en observation de la Terre.

Treize consortiums d'institutions ont finalement été sélectionnés et le prix marque l'annonce officielle de leur sélection.

1. Afrique centrale: Agence Gabonaise d'Etudes et d'Observations Spatiale (AGEOS) et Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS) pour le service de l'eau et des ressources naturelles.

2. Afrique de l'Est:

  • IGAD Climate Prediction and Application Centre (ICPAC) et Regional Centre for Mapping off Resources for Development (RCMRD) pour le service de l'eau et des ressources naturelles
  • Mauritius Oceanography Institute (MOI) pour le service des zones marines et côtières

3. Afrique du Nord:

  • National Authority for Remote Sensing & Space Sciences (NARSS) pour le service des zones marines et côtières
  • Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) pour le service de l'eau et des ressources naturelles

4. Afrique Australe:

  • Council for Scientific and Industrial Research (CSIR) pour le service des zones marines et côtières
  • Southern African Development Community Climate Services Centre (SADC-CSC) et Southern African Science Service Centre for Climate Change and Adaptive Land Managment (SASSCAL) pour le service de l'eau et des ressources naturelles

5. Afrique de l'Ouest

  • Centre de Suivi Ecologique (CSE-Sénégal) et Obafemi Awolowo University, Ile-Ife, Nigeria (CSSTE-Obafemi) pour l'eau et les ressources naturelles
  • Université du Ghana (UG) pour le service des zones marines et côtières

Lors de la cérémonie de remise des prix, la Commissaire aux ressources humaines, aux sciences et à la technologie de la Commission de l'Union Africaine, Mme Sarah Anyang Agbor, a félicité les institutions retenues pour leur sélection qui reposait sur leur expérience et leurs capacités avérées. Elle les a implorés de livrer les marchandises et a promis le soutien indéfectible de la Commission de l'Union Africaine.

Distribué par APO Group pour GMES and Africa.

Pour plus d'informations
Mr. Adiatou Fattey
Communications Officer GMES & Africa
Email: Fattya@africa-union.org
Mobile: +251912661953
Human Resources, Research, and Technology Department
African Union Commission
Addis Ababa, Ethiopia

Mr. Hailu Wudineh
Communication Expert, TA- GMES & Africa
Email: HailuW@africa-union.org
Mobile: +251 911671683
Human Resources, Research, and Technology Department
African Union Commission
Addis Ababa, Ethiopia

À propos de GMES et Afrique
Le programme de soutien GMES et Afrique (http://GMES4Africa.blogspot.in) est un programme conjoint de 30 millions d'euros cofinancé par la Commission européenne (https://EC.europa.eu) et la Commission de l'Union Africaine. Il utilisera et adaptera les données et services du programme Copernicus au contexte africain. Il est conçu pour répondre spécifiquement aux besoins africains en matière de services liés à l'eau, aux ressources naturelles, aux zones marines et côtières et pour répondre aux besoins mondiaux de gestion de l'environnement, d'atténuation du changement climatique et de sécurité civile. Il vise à permettre la mise en œuvre de la politique et de la stratégie spatiales africaines formulées pour exploiter les capacités du continent à utiliser les sciences et technologies spatiales pour la croissance économique et le développement durable. Dans l'accord de mise en œuvre, la Commission de l'Union Africaine est «l'autorité déléguée» responsable de la gestion du programme.

En effet, le programme GMES et Afrique vise à améliorer les capacités des décideurs politiques, des planificateurs, des scientifiques, des entreprises et du secteur privé à concevoir, mettre en œuvre et surveiller les politiques nationales, régionales et continentales et à promouvoir la gestion durable des ressources naturelles grâce à l'utilisation de données d'observation de la Terre et d'informations dérivées.

GMES et Afrique a introduit plusieurs innovations clés: pour la première fois, avec l'inclusion des pays d'Afrique du Nord, le Programme est panafricain. Il est entièrement géré par la Commission de l'Union Africaine, par l'intermédiaire du Département des ressources humaines, des sciences et de la technologie (RHST). Il engage le secteur privé africain et les universités nationales et régionales.


ghana


 
zoom

actualité


recherche