Togo 
Le Togo ferme son accès à Internet pour lutter contre les manifestations anti-gouvernementales
Le Togo à limité l'accès à Internet en raison des manifestations contre le président Faure Gnassingbé prévues cette semaine.

Les utilisateurs d'Internet et les manifestants qui utilisaient leur téléphone portable au Togo ont signalé que l'accès à Internet avait ralenti ou été bloqué par le gouvernement. Cela a été confirmé par Koffi Inoussa Ayibo, président de la branche togolaise d'Internet sans frontières, qui a déclaré que l'ONG a trouvé une connectivité réduite sur Internet à WhatsApp, Facebook et, plus tard, tous les services Internet mobiles après avoir effectué une série de tests rapporte Quartz media.

Sur Twitter, certains activistes ont déclaré qu'ils s'étaient dirigés vers la frontière ghanéenne pour utiliser l'internet du pays voisin et exprimer leurs critiques sur le Président Faure Gnassingbé.

Au cours des trois dernières semaines, les manifestations ont balayé le Togo alors que le parti d'opposition, Le Parti National Panafricain (PNP), a appelé au retour de la constitution de 1992 qui garantit des élections multipartites et une limite à deux les mandats pour le chef de l'Etat. Les termes de la constitution ont été changés par le père du président Faure, Eyadéma Gnassingbé, pour lui permettre de se présenter pour un troisième mandat en 2002, trois ans avant sa mort.

Le cabinet ministériel a travaillé sur un projet de loi pour modifier la constitution et réintroduire les limites du mandat présidentiel, a annoncé mercredi le gouvernement dans un communiqué mercredi.

"Ce projet de loi visant à modifier la constitution concerne spécifiquement les limites des mandats et des procédures de vote", a déclaré le gouvernement, en se référant à l'article 59 de la Constitution.


Togo


 
zoom

actualité


recherche