congo 
France - République démocratique du Congo / France - Nigéria ; Quai d'Orsay - Déclarations de la porte-parole et agenda du ministre, de la ministre chargée des affaires européennes et du secrétaire d'Etat

Au point de presse de ce jour, la porte-parole a fait les déclarations suivantes :

1 - République démocratique du Congo - Droits de l'Homme (28 juillet 2017)

La France est vivement préoccupée par la dégradation de la situation des droits de l'Homme en République démocratique du Congo, notamment dans la région des Kasaïs, comme en fait à nouveau état le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme (BCNUDH).

La France réitère sa demande que toute la lumière soit faite sur les graves violations des droits de l'Homme qui ont été commises, afin que leurs responsables, quels qu'ils soient, en répondent devant la justice.

A cet égard, nous avons pris note de la nomination par le Haut commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies de trois experts internationaux chargés d'enquêter sur les violations des droits de l'Homme dans la région des Kasaïs, en coopération avec la RDC. Cette nomination, en application de la résolution adoptée en juin par le Conseil des droits de l'Homme, est une étape importante et nous appelons les autorités congolaises à coopérer pleinement avec ces experts internationaux.

La France salue l'adoption, le 26 juillet, de la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation en RDC. Cette déclaration réaffirme les attentes du Conseil pour la mise en oeuvre urgente et dans son intégralité de l'accord politique du 31 décembre 2016, afin que soient organisées, comme convenu dans l'accord, au plus tard en décembre 2017, des élections crédibles et inclusives. Elle marque également les attentes du Conseil en matière de lutte contre l'impunité, notamment au regard des graves violations des droits de l'Homme commises dans les Kasaïs.

2 - Nigéria - Attaque d'un convoi par Boko Haram (25 juillet 2017)

La France condamne l'attaque d'un convoi, le 25 juillet, par Boko Haram, près de Magumeri dans l'Etat de Borno, qui a fait près de cinquante victimes.

Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes.

La France encourage les Etats de la région à poursuivre leurs efforts contre le terrorisme et réaffirme sa solidarité et son soutien face à ces actes odieux.

Sur le plan militaire, depuis janvier 2015, notre soutien bilatéral s'élève à plus de 30 millions d'euros aux armées du Tchad, du Cameroun et du Niger (renseignement, logistique, armement, formation).

Sur le plan humanitaire, en 2016, notre aide s'est élevée à 13,5 millions d'euros de projets humanitaires et de stabilisation dans les quatre pays du bassin du lac Tchad, dont 9,1 millions spécifiquement pour les populations affectées par les exactions de Boko Haram. Sur le terraindu développement, l'Initiative lac Tchad de l'Agence française de développement (AFD) totalise 5 millions d'euros de subventions françaises et 31 millions d'euros du Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne. L'AFD a également lancé un projet de réinsertion professionnelle à Diffa (Niger) pour un montant de 10 millions d'euros.

3 - Agenda du ministre, de la ministre chargée des affaires européennes et du secrétaire d'Etat du 31 juillet au 6 août 2017 - Principaux éléments publics

M. Jean-Yves LE DRIAN
[...]

Jeudi 3 août
8h30 - Petit-déjeuner avec M. Bernard Kouchner, Quai d'Orsay
12h - Entretien avec le secrétaire d'Etat auprès du ministre, Quai d'Orsay
15h - Entretien avec M. Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique, Quai d'Orsay
18h - Entretien avec M. Ghassan Salamé, envoyé spécial de l'ONU en Libye, Quai d'Orsay

[...]

Distribué par APO pour Ministère des Affaires Etrangères de la République Française.


congo


 
zoom

actualité


recherche