madagascar 
L'union Européenne débloque 1,5 milliard ariary d'aide d'urgence pour venir en aide aux populations sinistrées dans les régions affectées par le passage du cyclone Enawo

Le cyclone tropical intense Enawo a frappé 13 régions de Madagascar la semaine du 7 mars 2017, et a affecté un très grand nombre de ménages malgaches qui se trouvent aujourd'hui dans une situation de grande vulnérabilité (absence d'abris, difficultés d'accès à l'eau potable, manque de denrées alimentaires, récoltes détruites…).

En réponse aux besoins urgents, et suite à la déclaration de sinistre national faite par le Gouvernement malgache le 14 mars 2017, l'Union européenne a immédiatement mobilisé des fonds à travers les ONG présentes dans les zones affectées, et qui bénéficiaient déjà d'un financement de la Direction Générale de l'Aide Humanitaire et de la Protection Civile (DG ECHO).

Afin de renforcer sa contribution, l'Union européenne vient de débloquer 1,5 milliard d'ariary supplémentaires pour soutenir des organisations de la société civile dans leurs actions de soutien aux populations sinistrées. Ce jeudi 30 mars, l'Ambassadeur de l'Union européenne à Madagascar, Monsieur Antonio Sanchez-Benedito, a ainsi signé 6 contrats de subvention avec les organisations suivantes : CARE, la Croix Rouge Française, la Croix Rouge Danoise / la Croix Rouge Malagasy, MEDAIR, Welt Hunger Hilfe (WHH) et l'association Lovasoa.

Les actions soutenues visent à fournir, au cours des 3 prochains mois, une assistance aux populations sinistrées dans les régions du Nord-Est (districts d'Antahala, Maroansetra, Fénérive Est), du Sud-Est (districts de Midongy Atsimo, Befotaka, Vangaindrano, Farafagana et Midongy) ainsi qu'à Antananarivo. Ces actions permettront notamment :

  • Au Sud-Est : de fournir un appui à 5449 ménages vulnérables pour couvrir leurs besoins alimentaires (opérations "argent contre travail" et "vivres contre travail" dans le cadre de travaux de désenclavement, d'assainissement et de reboisement urgents) et contribuer à la relance de leurs activités agricoles (distribution de semences, appui technique) ;
  • Au Nord- Est : de fournir des abris pour 1900 ménages sinistrés (distribution de kits d'abris et de bâches) ; de fournir des kits de produits de première nécessité pour 600 ménages sinistrés ; d'apporter un appui à 225 ménages pour la reconstruction de leur habitat (distribution de kits d'outillages) ; de rétablir l'accès à l'eau potable dans 9 communes (désinfection de puits, réhabilitation de points d'eau) ; de restaurer des maisons-refuge communautaires ; d'effectuer la réhabilitation d'écoles ;
  • A Antananarivo : de fournir un appui sous forme de transfert monétaire inconditionnel à 500 ménages très vulnérables ayant été déplacés suite aux inondations.

Cet appui de 1,5 milliard d'ariary a pu être mobilisé dans le cadre du programme de l'Union européenne pur l'appui à la société civile à Madagascar (programme DINIKA).

L'Union européenne et ses 28 Etats membres financent plus de la moitié de l'aide humanitaire au niveau mondial. Cette aide est octroyée sur base du respect du droit humanitaire international, et des principes d'humanité, d'impartialité, d'indépendance et de neutralité. A travers sa politique humanitaire, l'UE démontre concrètement son engagement en faveur des populations qui ont besoin d'aide dans des situations de vulnérabilité extrême.

Distribué par APO pour European External Action Service (EEAS).


madagascar


 
zoom

actualité


recherche