Sénégal - France 
Le peuple sénégalais n'a pas besoin d'un TER, mais d'un TERminus du collabo Macky et de la collaboration permanente
Réuni en session ordinaire, ce jeudi 5 janvier 2017, le Bureau politique (BP) du Front National de Salut Public/Moom Sa Réew a adopté le communiqué suivant.

« Réew Dañ koy Paaco » est le slogan du Président Macky Sall et de BBY Pour le président Macky Sall et Benno Bokk Yakar (BBY) aujourd'hui comme pour Wade et le PS hier, « Réew Dañ koy Paaco keen du ko Pencoo ». C'est ce slogan qui a remplacé leur fumeuse « gestion sobre et vertueuse ». Moom Sa Réew est encore choqué
- par les 20 millions que le président Macky Sall a donnés le 03 décembre 2016, à 52 de ses militants de Kanel en guise de frais de transport
- et l'augmentation du nombre de députés de 150 à 165. A ces pratiques parasitaires, il faut ajouter les 9 milliards FCFA de fonds secrets pour le président de la République, pour le président de l'Assemblée nationale et le président du HCCT ; les 500.000 FCFA alloués mensuellement aux conjoints de diplomates… Comment peut-il décemment faire cela alors que dans la même période , les retraités ont marché pour une augmentation de leur maigre pension, parfois de l'ordre de 15.000 FCFA.

« Paaco » des ressources du Sénégal par le Président Macky Sall et BBY

Les travailleurs de la santé et de l'action sociale ont marché notamment car des examens nécessaires aux diagnostics comme l'IRM n'existent qu'à Dakar, que des blocs opératoires sont construits et équipés mais restent fermés faute de médecins ou d'anesthésistes, que des médecins généralistes au nombre d'une centaine sont depuis plus d'un an sans bourse de spécialisation, qu'il y a un gap de 4.000 sages-femmes, sans oublier que seuls 37% des 2.500 médecins spécialistes sont Sénégalais…Tant que ce « Paaco » des ressources du peuple par BBY continuera, la mort au Sénégal, chaque année, des 27.000 enfants de moins de cinq ans ne peut être imputée à la volonté divine mais à l'incompétence de nos dirigeants.

« Paaco » des ressources du Sénégal par les impérialistes

- la jeunesse : les violences entre les jeunes de l'APR, la marche des jeunes de l'APR pour l'emploi, la reprise de l'émigration piroguière notamment à Kafountine… sont symptomatiques du naufrage de notre jeunesse due aux politiques de collaboration permanente avec l'impérialisme depuis bien avant l'indépendance. Vassalisation renforcée par l'actuel président au bénéfice de plusieurs impérialistes dont la France. Voilà pourquoi, Son Excellence Macky Sall, président de la République du Sénégal a été fait Docteur Honoris Collabo. C'est le salaire du président Macky Sall, véritable contremaître au service du CAC 40, pour le TER accordé à la France, notre port à Bolloré et à Necotrans au détriment de sénégalais, son silence face aux manœuvres néocoloniales de France télécom à la Sonatel, ses honteuses signatures et facilitations des Accords de Partenariat Economique, sa défense de cette monnaie de singe qu'est le Franc des Colonies d'Afrique …Tant que ce « Paaco » des ressources du peuple par les impérialistes continuera, chacune des cinq (05) Sénégalaises qui meurent chaque jour au Sénégal d'une grossesse ou des suites d'une grossesse est assassinée par notre administration, et chacun des seize (16) Sénégalais qui, chaque jour, pendant ces deux dernières années, ont tenté de fuir leur patrie de manière irrégulière pour regagner l'Europe, est un réfugié économique, social et politique.

Les démocrates doivent faire face avec Manko

La répression dont font l'objet des concitoyens qui s'élèvent contre ce « Paaco » de nos ressources par BBY et les impérialistes exige l'unité de tous les démocrates pour y faire face. C'est pourquoi, le BP de Moom Sa Réew estime que les démocrates ont besoin d'un outil comme Manko Wattu Senegaal comme plateforme de luttes démocratiques et NON comme coalition électorale.

Edifions une majorité du peuple des Assises Nationales à l'assemblée nationale

Le BP de Moom Sa Réew tient à dire cependant que certains parmi les opposants actuels ne sont pas des opposants au système mais des opposants à BBY. Ces opposants ont pratiqué le « Paaco » et ne sont pas prêts à supprimer ou à encadrer ces fonds secrets ni à tourner le dos aux mesures et institutions budgétivores prises par pur clientélisme. Mais encore, certains parmi ces opposants sont opposés aux conclusions des Assises Nationales et ne remettront en cause ni le franc CFA, ni les APE, ni le FMI, ni la Banque Mondiale, encore moins l'OMC…C'est pourquoi, Moom Sa Réew salue la mise sur pied de la Coalition Samm Li Nu Bokk/Alternative Solidaire comme coalition électorale de l'opposition se démarquant et se différenciant de l'opposition qui n'est pas préoccupée par la transformation structurelle du Sénégal et de l'Afrique et de leurs relations avec le reste du monde. Cette coalition électorale regroupe, pour l'instant, Citoyen pour l'Ethique et le Travail, Moom Sa Réew, Pastef, Parti Demain la République, RND, Taxaw Temm et Yoonu Askan Wi. Le BP invite la coalition Samm Li Nu Bokk/Alternative Solidaire à s'ouvrir à tous les sénégalais avec qui elle a en partage les conclusions des Assises Nationales et la remises en cause des institutions de domination de notre pays pour imposer la cohabitation à BBY après les prochaines élections législatives.

Priorité : fusion entre Moom Sa Réew, Pastef, RND, Taxaw Temm, Yoonu Askan Wi

Le BP de Moom Sa Réew encourage fortement l'accélération du processus de fusion entre notre parti et Pastef, le RND, Taxaw Temm et Yoonu Askan Wi. Résister aux collabos des impérialistes, arracher notre souveraineté et transformer structurellement le Sénégal et l'Afrique nécessitent une organisation politique forte aux niveaux national et africain.

Le BP de Moom Sa Réew invite tous les militants et sympathisants à se mobiliser pour la réussite du Rassemblement du 07 janvier 2017 à partir de 15 heures à la place de l'Obélisque contre le Franc CFA et les APE. Enfin, le BP de Moom Sa Réew souhaite à tous les militants et au peuple sénégalais une année 2017 de luttes, de conquêtes et de victoires, étape vers le TERminus de l'oppression du peuple par le suppôt en chef de l'impérialisme.

Pour le BP, Le Secrétaire Général Malick Noël Seck 77 561 65 46

Dakar, le 05 janvier 2017


Sénégal


 
zoom

actualité


recherche