burundi 
Le fonds d'urgence de l'ONU débloque US$100 millions pour assister des millions de personnes déplacées et vulnérables dans neuf crises sous financées

Aujourd'hui, le Secrétaire général des Nations UniesBan Ki-moon a débloqué 100 millions de dollars du Fonds central de l'ONU pour les interventionsd'urgence (CERF) en faveur d'opérations humanitaires qui manquent cruellement de fonds dans lecadre de neuf situations d'urgence négligées. Les financements permettront de fournir une assistancevitale à des millions de personnes chassées de chez elles en Afrique centrale et orientale, auxpersonnes affectées par les conflits et l'insécurité alimentaire en Libye et au Mali, ainsi qu'auxpersonnes les plus vulnérables et en proie à la malnutrition en République démocratique populaire deCorée.

“J'alloue 100 millions de dollars du Fonds central pour les interventions d'urgence afin de répondreaux besoins humanitaires critiques dans neuf situations d'urgence sous-financées,” a déclaré leSecrétaire général. “Ce financement constitue une bouée de sauvetage pour les personnes les plusvulnérables dans le monde. Il s'agit d'une preuve concrète de notre engagement commun à n'exclurepersonne.”

Quelques 64 millions de dollars de cette allocation du CERF permettront aux partenaireshumanitaires de répondre aux situations de déplacement en Afrique centrale et orientale causées parles conflits et la violence au Soudan du Sud, au Burundi et en République démocratique du Congo.

Les fonds nécessaires de toute urgence aideront quelque 1,7 millions de réfugiés, personnes déplacéesinternes et communautés hôtes au Burundi (13 millions de dollars), en Ethiopie (11 millions dedollars), au Kenya (4 millions de dollars), au Soudan (7 millions de dollars), en Tanzanie (11 millionsde dollars) et en Ouganda (18 millions de dollars).

28 millions de dollars supplémentaires aideront les agences de secours à répondre aux besoinshumanitaires de 350 000 personnes (maximum) affectées par le conflit et l'insécurité alimentaire enLibye (12 millions de dollars) ; et au Mali (16 millions de dollars), où quelques 300 000 personnesrecevront de l'aide humanitaire, particulièrement dans le nord.8 millions de dollars financeront l'assistance humanitaire d'urgence en faveur de plus de 2,2 millionsde personnes vulnérables en République démocratique populaire de Corée, dont 1,8 millionsd'enfants, qui ont besoin d'assistance alimentaire d'urgence.

“Compte tenu des nombreuses crises en quête d'attention dans le monde, de nombreuses personnesdans le besoin sont oubliées. Ces allocations du CERF aideront à maintenir une assistance et uneprotection vitales dans des contextes d'urgence où les besoins des communautés les plus vulnérablessont alarmants mais où les ressources nous permettant d'y répondre restent faibles,” a déclaré leCoordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien. “Je remercie nos donateurs pour leur soutienau CERF en ce début d'année 2016. Un CERF fort et disposant de ressources adéquates nous aidera ànous concentrer sur les besoins les plus critiques.”

Le Fonds central pour les interventions d'urgence est l'un des mécanismes de financement les plusrapides et efficaces de soutien à une réponse humanitaire rapide. Le Fonds rassemble lescontributions de donateurs dans un seul et même fonds afin que cet argent puisse être utilisé sur-le-champ dès le début d'une situation d'urgence, aussi bien lors de situations qui se dégradentrapidement que pendant des crises prolongées pour lesquelles il est difficile de se procurersuffisamment de ressources. Depuis sa création en 2006, 125 États Membres et Observateurs desNations Unies, donateurs du secteur privé et gouvernements régionaux ont apporté leur soutien auFonds. À ce jour, le CERF a alloué près de 4,2 milliards de dollars en soutien aux opérationshumanitaires dans 94 pays et territoire


burundi


 
zoom

actualité


recherche