cameroun 
Une agence des Nations Unies fait un don d'1 million d'USD au Cameroun pour la promotion de l'entrepreneuriat aquacole dans le pays

La République du Cameroun et le Fonds international de développement agricole des Nations Unies (FIDA) ont signé ce jour un accord pour financer le Projet de promotion de l'entreprenariat aquacole (PPEA) qui aidera à créer 300 petites entreprises aquacoles. Trente pour cent de ces entreprises seront gérées par des femmes et 50 pour cent par les jeunes. On estime que ce nouveau projet créera au total 1500 nouveaux emplois.

Le coût total du projet est estimé à 3,3 millions d'USD. Le financement comprend un don du FIDA d'un montant de 1 million USD et une contribution du gouvernement du Cameroun de 2,3 millions. L'accord de financement a été signé au siège du FIDA à Rome par Taiga, Ministre de l'élevage, des pêches et des industries animales de la République du Cameroun, et Périn Saint Ange, Vice-Président Adjoint du FIDA, chargé du Département gestion des programmes.

Actuellement au Cameroun, la production de poisson ne suffit pas pour répondre à la demande intérieure estimée à 400 000 tonnes, en raison de manque d'équipements performants de pêche et de pêcheurs qualifiés. En conséquence, le pays doit importer plus de 200 000 tonnes de produits halieutiques par an pour la consommation nationale.

Le PPEA aura pour objectif dès lors de tester à petite échelle la mise en œuvre du Plan de développement durable de l'aquaculture au Cameroun. Il vise à promouvoir les entreprises aquacoles économiquement rentables et créatrices d'emplois dans les régions du Sud, du Littoral et du Centre du pays.

“L'aquaculture peut contribuer à l'augmentation des revenus des populations rurales, à l'amélioration de leurs condition de vie et à la réduction de la pauvreté dans les zones rurales,” a déclaré Bernard Mwinyel Hien, Représentant du FIDA et Chargé de programme pays pour le Cameroun. " L'une des innovations de ce nouveau projet par rapport aux projets antérieurs dans ce secteur est l'introduction de la dimension entrepreneuriale suivant une approche par incubation, selon une orientation désormais adoptée pour les projets et programmes du FIDA au Cameroun”.

En outre, le projet permettra de développer des partenariats entre tous les acteurs impliqués dans le secteur aquacole, y compris le secteur privé qui peut jouer un rôle dans la production, la transformation et la commercialisation des produits halieutiques.

Le PPEA sera exécuté sous la tutelle du Ministère de l'élevage, des pêches et des industries animales de la République du Cameroun. Il aidera également les aquaculteurs à avoir accès à la formation adéquate et bénéficier des services d'appui-conseil et d'accompagnement.

Depuis 1981, le FIDA a financé 10 projets et programmes au Cameroun d'un montant total de 371 millions d'USD, dont 142,1 millions d'USD proviennent de ses propres ressources, ayant bénéficié directement à 578 400 familles rurales.


cameroun


 
zoom

actualité


recherche